fil hélicoïdal

Indicatif de domaine
IN
Marque grammaticale
Substantif masculin singulier +adjectif
Définition
Principe d’extraction apparu au XIXe s. qui consiste à scier les fronts de taille sur plusieurs mètres de hauteur à l’aide d’un fil d’acier composé de deux ou trois torons torsadés qui entraînent de l’abrasif humidifié.
1
Note
Aujourd’hui,le fil hélicoidal a été substitué par le fil diamanté. Le fil hélicoïdal était un dispositif qui permettait de tailler le marbre directement à la carrière, une petite corde formée de trois fils d’acier, enroulée à une poulie et d’une longueur qui pouvait atteindre 1200- 1500 mètres pour les grandes tailles. En une heure un fil pouvait scier en moyenne 60 mètres cube.
Le fil hélicoïdal était actionné à une vitesse de 5-6 mètres à la seconde et la taille du bloc était facilitée par l’adjonction d’un mélange abrasif de sable et d’eau.
2
Contexte
Des progrès de la fin du XIXe siècle, le plus important est certainement le fil hélicoïdal. Inventé en 1854 par un ingénieur français, Eugène Chevalier, il est perfectionné et mis en œuvre en Belgique en 1880 par Paulin Gay et Michel Thonar. Il est utilisé à Pratz dans la décennie suivante.
Le principe est le suivant : une cordelette d’acier montée en boucle entraîne dans sa course un produit abrasif, appelé service (mélange d’eau et de sable siliceux puis de carbure de silicium ou Carborundum), dont le frottement use la roche.
3
Transcription phonétique
[fil] [elikɔidal]
Synonyme / Antonyme
Notes d’usage : Il existe aussi la débiteuse à fil hélicoidal
4
Étymologie
Fil : XIIème siècle lat. Filum
Hélicoïdal : de hélicoïde, 1704 du grec helikoeidès, « en forme d’hélice ».
5
Organisme
Università degli Studi di Genova, Facoltà di Lingue e Letterature Straniere, Corso di Laurea per Traduttori e Interpreti.
Date de création de la fiche
2027-01-20
Auteur
Sara Khazali
Source

Retournez à la barre de navigation